185e anniversaire de la création du Corps des Zouaves Imprimer Envoyer
Écrit par Chacal de France   

Dimanche 13 Mars 2016

Journée Nationale des Zouaves

 

Butte des Zouaves – Mémorial national

- Moulin-sous-Touvent - Carlepont -

Union Nationale des Zouaves

185e anniversaire de la création du Corps des Zouaves à Carlepont, à la « Butte des Zouaves » et au Mémorial national des Zouaves à Moulin-sous-Touvent (60).

La date fixée pour commémorer les Zouaves était cette année, conformément à nos traditions, le dimanche 13 mars. C’est, en effet, l’ordonnance royale du 9 mars 1831 qui régularise la création du Corps des Zouaves, sous Louis-Philippe… …

Le « Collectif France 40 » ne pouvait que s’associer une fois de plus à cet événement et c’est ainsi qu’à l’appel de l’Union Nationale des Zouaves, présidée par monsieur le lieutenant-colonel (ER) Jean-Louis Lemmet, que notre détachement a rendu les honneurs à nos Anciens Zouaves des Amicales régimentaires qui ont entrepris le pèlerinage de la Butte !

Butte des Zouaves
Ici au Mémorial, l'Union Nationale des Zouaves, tous unis pour le Souvenir...
Photo : F40

C’est sous un beau soleil qu’une nombreuse assistance s’était donné rendez-vous afin d’honorer nos Zouaves Morts pour la France.

Les cérémonies ont débuté à la Ferme de Quennevières à la stèle des Anciens combattants de la Loire Inférieure et à la plaque commémorant les Zouaves, inaugurée lors du pèlerinage de 1951.

La quarantaine de porte-Drapeaux des Anciens combattants étaient également réunis autour des personnalités officielles, des élus locaux et des présidents d'associations patriotiques et historiques, parmi lesquelles nous pouvions distinguer la présence remarquable de Messieurs Ghyslain Chatel (Sous-préfet de Compiègne), Alain Brailly (président de la CC du canton d'Attichy), Fabrice D'Aranjo (maire de Moulin-sous-Touvent), Madame Anne-Marie Defrance (maire de Nampcel), Messieurs Patrick Remm (FNAM - Fédération Maginot), Philippe Haroutiounian (ASAF - CiDAN), CDT (R) Joël Bertrand (ANORAA / CiDAN Picardie), Mesdames Corinne Achin (adjointe de Carlepont), Evelyne Bouillon (maire de Besmé), Messieurs Jean-Paul Rocourt (président de "Mémoire et Avenir Citoyen"), Claude Gauduin (délégué général Oise du Souvenir Français), COL (H) Henry d'Evry (président du comité d'Attichy du SF et maître de cérémonie à la "Butte", assisté de Gérard Pollet), Bruno Godet (Amitié Franco-Allemande), Luc Degonville (maire de Manicamp et président de l’Association Amicale des Anciens Combattants de Manicamp) et l’infatigable ADC (R) Michel Dufour (maître de cérémonie à Carlepont et président de Picardie Mémoire). Les forces de la Gendarmerie Nationale étaient aussi "sur les rangs", apportant la présence militaire nécessaire. Enfin, tous les Présidents et membres des associations régimentaires de Zouaves (Voir : ICI).

Nous ne pouvons pas ici citer tous les responsables et membres des nombreuses associations patriotiques présents, pardon à tous ceux parmi qui par manque de place ou par oubli n’ont pas été cités !

 

"France 40 – 9e Zouaves" avait revêtu ses tenues de 1940. Nos amis de "La Fourragère" en zouaves 1915, "La Cartouchière" en tenue à l'orientale mixte de 1914-15, "Le Poilu de la Marne" la rare tenue moutarde de zouaves 1916. Quant à nos fidèles camarades de "14-18 En Somme", ils avait revêtus les tenues de l'infanterie "bleu-horizon" de la Grande Guerre.

Butte des Zouaves
La section d'honneur - Histoire Vivante -
"Collectif France 40" - "La fourragère" - " La Cartouchière"
"Le Poilu de la Marne" et "14-18 en Somme"
Photo : F40

L’assemblée s'est ensuite dirigée vers la « Butte des Zouaves », haut lieu de Mémoire, rappelant la bataille de Quennevières et rend hommage à des soldats enterrés vivants au cours d'un bombardement lors de la Grande Guerre en juin 1915. Elle se compose d'un tertre surmonté d'une croix, sous lequel reposent les zouaves qui avaient participé activement aux combats de la ferme de Quennevières. Site classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 2002.

Le cortège s’ébranla pour assurer l’hommage au Monument national des Zouaves, inauguré le 29 septembre 2013… Levée des Couleurs. Discours officiels et remise de gerbes. Sonneries réglementaires et « La Marseillaise » chantée en chœur.

Butte des Zouaves
Sous le regard attentif du LCL Jean-Louis Lemmet,
le chef de section présente ses hommes à Bruno de Villepin, président d'honneur de l'UNZ
et venu lui aussi se recueillir à la fameuse "Butte des Zouaves"
Photo : F40

Puis, un office religieux a été célébré en l'église paroissiale de Carlepont, suivie d’une prise d’armes et des dépôts de gerbes à la stèle du 9e Zouaves (là où le régiment a été formé en 1914) et au monument aux Morts de Carlepont

C’est au Carré militaire du cimetière de Carlepont, où de nouveaux dépôts de gerbes ont été effectués au mât des Couleurs et la remise officielle du Fanion du 2e Zouaves à sa Garde, que c’est clos ces cérémonies.

Notons aussi qu'un recueillement intime s'est fait à la Nécropole allemande de Nampcel.

Enfin, cérémonie au monument aux Morts puis vin d'honneur servi à Nampcel, qui ragaillardit les invités heureux de se retrouver cette année encore...

L'après-midi, un repas réunissait fraternellement les Anciens combattants et les représentants d'associations patriotiques. L’assemblée a entonné pour clore cette journée intense en émotion un « Pan Pan l’arbi ! » et un « les Africains » !

Pan Pan l'Arbi !

Jean-François Catteau
Vice-président de l'Union Nationale des Zouaves
Secrétaire général du "Collectif France 40"
Union Nationale des Zouaves

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allocution de Jean-Louis LEMMET,
Président de l’Union Nationale des Zouaves
:

"Comme chaque année nous voici rassemblés autour du Mémorial national des Zouaves, ici à Moulin-sous-Touvent pour commémorer le 185e anniversaire de la création du Corps des Zouaves, crée officiellement le 9 mars 1831 par ordonnance royale du roi Louis-Philippe.

C’est ici que les Zouaves ont choisi de se réunir une fois par an pour rendre hommage à leurs aînés et perpétuer leur mémoire. Ici au cœur des champs de bataille où ils ont combattu et où ils se sont illustrés.

Cette année sera celle des commémorations des grandes batailles de 1916, Verdun et la Somme, sans oublier le front d’Orient où les Zouaves étaient massivement représentés. En effet, après avoir combattu ici même, mais aussi en Artois, en Champagne et jusqu’en Turquie en 1915, les régiments décimés ont été recomplétés pour être successivement engagés à Verdun dès le début de l’attaque allemande.

Comme l’an dernier je veux rappeler ici que les régiments de zouaves se sont couverts de gloire jusqu’à la fin de la guerre, et qu’en 1919 ils totalisaient 42 citations à l’ordre de l’armée, pour 8 régiments de zouaves, auxquelles il faut ajouter 15 citations à l’ordre de l’armée supplémentaires pour les 4 régiments mixtes. Bilan totalement exceptionnel et inégalé.

Il est bon de ne pas oublier les leçons de l’histoire ; ici on ne les oublie pas, et je tiens à remercier tous ceux qui, maires, élus, associations et bénévoles s’investissent sans réserve pour les perpétuer, comme lors du remarquable son et lumière de Moulin-sous-Touvent en juin dernier, ou encore grâce au parcours des Zouaves initiative locale riche et novatrice.

Les Zouaves ont donc toute leur place aujourd’hui, non seulement dans la mémoire des guerres passées, mais aussi dans l’histoire de l’armée française où je note qu’ils sont peu à peu oubliés. Et c’est un de nos axes d’effort de cette année de faire qu’on ne les oublie pas, et j’ai personnellement informé les autorités de notre pays que la pérennité et la filiation des Zouaves demeurent notre principal sujet de préoccupation.

Notre seconde préoccupation reste à la pérennité de la « Butte des Zouaves », symbole des durs combats de juin 1915 sur le plateau de Quennevières, et je vais répéter ce que j’ai dit ici même l’année dernière.

La Butte n'appartient pas aux Zouaves, elle appartient à la France puisqu'elle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 2002, et qu'elle le restera d'une façon ou d'une autre, personne ne pouvant contester que des dizaines de corps soient encore enfouis sur le site de la bataille de Quennevières la question n'est donc pas de savoir si et combien il y a des corps sous la Butte, mais bien de la reconnaître pour ce qu'elle représente. 

Je vais maintenant remercier encore une fois les artisans de la réussite du notre Mémorial national Bruno de Villepin et Jean-Marie Flamme et tous ceux qui nous ont aidés dans cette entreprise en particulier Fabrice D’Aranjau, maire de Moulin-sous-Touvent.

Je vais remercier aussi monsieur le maire de Carlepont, qui nous accueille autour de son monument aux Morts, et madame Anne-Marie Defrance, maire de Nampcel, où les anciens du 9e Zouaves ont désormais leur siège, pour son soutien précieux.

Je n'oublie pas non plus ceux que l'âge et la maladie empêchent d'être ce matin parmi nous, et tous ceux pour qui, au fil du temps les kilomètres, se font plus longs... Mais qui, je le sais, sont à nos côtés de matin.

Pour conclure, je remercie encore une fois les porte-drapeaux, le Souvenir français et les associations patriotiques qui ont tenu à nous accompagner aujourd'hui, ainsi bien sûr que nos amis du Collectif France 40, véritables relais de notre mémoire, toujours présents à nos côtés dans les grandes occasions."

LCL Jean-Louis LEMMET
Président de l'UNZ

Butte des Zouaves
Allocution du LCL Jean-Louis Lemmet - Président de l'UNZ
Photo : F40

Butte des Zouaves
Bruno de Villepin, Hughes Bourdain, Anne-Marie Defrance, Jean-Louis Lemmet, Jean-François Catteau
Des enfants de Nampcel... Tous pour le Souvenir des Zouaves !
Photo : Maryse 44

 
©2010 JF. Catteau - webmaster J. Domingues